ARCHITECTURES
d'Ariège


Un jour, j'ai entendu un collègue enseignant d'architecture marseillais déclarer
 "L'Ariège n'a pas d'architecture !"
.
Un peu étonné et un brin vexé, je suis parti en promenade avec mon appareil photo par les plaines, les montagnes et les nombreuses vallées du département.  Mes conclusions ?   

1- Ce collègue avait en partie raison: il n'y a pas un modeèle architectural à  la vue duquel on pourrait dire  "Cette architecture est typique de l'Ariège, symbolise l'Ariège"
2-
Ce collègue avait plusieurs fois tort: il n'y a pas une mais un bon nombre d'architectures remarquables en Ariege


  Les villes (seulement petites en Ariège) présentent peu d'architectures originales, ou ne les ont pas conservées.
  Elles sont prioritairement le siège d'administrations, de petites industries, du commerces, avec des bâtiments appropriés à ces fonctions disparates. Et donc ne montrent aucune unité architecturale.
   Tous les petits villages et hameaux ont une origine agricole
   Ils sont implantés dans des lieux ensoleilles (les soulanes) à la fois pour faire 
profiter les maisons et les cultures d'un apport de chaleur, surtout dans les zones montagneuses.
   Les 5 massifs pyrénéens d'Ariège en avant de la chaine principales offrent de larges flancs exposés au Sud et sont habités depuis l'antiquité.
On pourra distinguer 3 zones géographiques de superficie équivalente ou presque
Une zone de plaine et collines de faible hauteur au nord-est de département
Une région en amont de Foix  (Le pays de Foix) au Sud et Sud-Est d'influence languedocienne
Une zone à l'Ouest et Sud-Ouest (Le Couserans) d'influence gasconne


   Dans la zone de plaine,  les batiments peuvent s'étendre, la partie habitation de faible surface étant prolongée de bâtiments à usage agricole, étables ou bergeries, hangars pour ranger le materiel et les outils de l'exploitation.
   Dans les collines, les fermes et hameaux s'implantent de préférence aux sommets plus ensoleillés, laissant les parties basses plus fertiles pour l'agriculture.
Dans les villages et hameaux de la partie fuxéenne, tous les bâtiments sont regroupés en une structure dense, chacun étant accolé à ses voisins dans des unités contenant tous les bâtiments, habitations, bâtiments pour les animaux et pour les besoins agricoles
 
Dans le Couserans on renconte de petits villages, des hameaux et des fermes isolées avec des maisons séparées les une des autres. Les villages sont prolongés par des granges-étables dispersése dans les prairies, en particulier celles à mi-hauteur entre le village et les estives de montagne.

Dans les montagnes et à cause des pentes, rares sont les zones déjà planes, il faudra souvent commencer par aplanir avant d'implanter un bâtiment. Les maisons de plan restreint s'élèvent en hauteur, elles sont dites "maison en hauteur", même si le plus souvent elles ne possèdent qu'un étage surmonté d'un grenier.
Basse Ariège

- Maisons de basse Ariège.html 
(plaines, côteaux)

Pays de Foix

- Architectures du pays de Foix.html
(Pays de Foix, val d'Ariège, Montségur, Vicdessos, Donezan)
Couserans
- Valées du Lez
(Castillon, Balaguères, Biros, Bethmale)
- Vallée de Bellongue.html
- Le haut-Salat.html
(Haut Salat, Massatois, vallée du Garbet)
Tradition
Accueil / Menu