C'est son nom: ZAPOCHE

'Une oreille vers la terre, un oeil vers le ciel, un ventre pour le soleil'

le dôme le plus complexe et le plus fou que j'ai construit et habité.
Malgré tous les Zomes que j'ai pu fréquenter par la suite, jamais je n'ai retrouvé un espace avec cette intensité de vibrations.
Tous ceux qui l'ont visité ont pu le ressentir.
Accroché au sommet d'une forte pente, on pouvait se croire aux commandes d'un vaisseau spacial
On aurait vu passer des extraterrestres dans son vitrage à géométrie variable qu'on n'aurait pas été surpris.
Le summum a été atteint lorsque le lit s'est retrouvé sur une plate-forme accrochée par des cables à la structure et flottant au milieu de l'espace...les rêves s'accordaient à sa profonde respiration.

Ce dôme était surtout un amplificateur d'énergie sous toutes ses formes, connues et inconnues.
Pour ne parler que des phénomènes objectifs:

- Les vibrations de ce dôme ne nous laissaient au début dormir que 3 ou 4 heures par nuit, sans fatigue : il a fallu s'habituer.
- On pouvait y ressentir le moindre tremblement de terre, imperceptible ailleurs, une sourde vibration d'ensemble. Ou par sol sec percevoir les pas d'un promeneur à cent mètres de distance.
- Plusieurs fois, par temps d'orage, une boule de feu a explosé au milieu de l'espace, sans dommage.
- Pour la chaleur et le froid , on vivait avec des amplitudes de 20 degrés C entre jour et nuit, ou de 50 degrés C entre été et hiver; mais avec sa sensibilité au rayonnement solaire on observait des montées de température de 10 degrés C en un quart d'heure au lever de soleil.
- Autre effet bizarre : en un an, la végétation de la prairie entourant le dôme avait changée, sur un cercle très visible (plutôt une ellipse).

Type de dôme
Géodésique fréquence 3 étiré sur
le nombre d'or selon un axe incliné
- 5/8 ème d'ellipsoide -

 Ce dôme n'existe plus : avec une façon de vivre aussi intense et contrastée, il ne pouvait durer longtemps. Aussi immortalisons le par le Web.
 Fermer

 ARCHILIBRE: Page d'accueil / Menu