Comment calculer le Shab ? Tout savoir dans cet article.

Désirez-vous acheter ou louer une maison ou bien un appartement ? Calculer les surfaces d’une résidence n’est pas toujours évident. Pourtant, il s’avère que c’est un point éminent étant donné que la surface elle-même est l’un des critères décisifs les plus importants en termes de logement. La superficie, la surface habitable, la surface au plancher mesures de la loi Carrez et d’autres encore sont à savoir et à comprendre avant de sauter le pas. À la fin de cet article, vous aurez les réponses à vos questions.

Tout sur le SHAB

C’est quoi un SHAB ?

En deux mots, SHAB désigne la surface habitable. C’est d’abord la surface référence en termes de construction ou de l’immobilier. Vous devez savoir qu’elle doit être mentionnée dans les contrats de location, ainsi que dans les baux de vente de maison.

D’après la loi Boutin, une surface habitable se caractérise par le calcul de la surface de plancher d’un logement. En d’autres termes, elle se résume à l’espace dont les habitants vont s’installer.

Pour obtenir cette superficie, il est donc primordial de déduire la surface totale de celles de la cave, du garage, de la remise, des combles non aménagés, du sous-sol, du balcon, de la terrasse, de la véranda, du séchoir à l’extérieur de la maison, des dépendances et des locaux communs des logements. En outre, les endroits d’une hauteur inférieure à 180 centimètres n’entrent pas dans le placement de la shab.

Dans l’autre cas, pour qu’un débarras ou qu’une buanderie fasse partie du calcul de la surface habitable, ces espaces doivent obligatoirement situées à l’intérieur du logement et doivent avoir un accès uniquement de l’intérieur. Pour le cas des autres pièces accessoires de la maison comme la cuisine, la salle de bain et les toilettes (voir également cedeo), effectivement elles font partie de la surface habitable.

Comment calculer la surface de plancher ?

surface de plancher

Qu’il s’agisse d’une maison ou bien d’un immeuble collectif, elle ne se calcule qu’à partir des critères exacts et précis. La surface de plancher permet de connaître l’autorisation d’hébergement requise pour un plan de travaux ou de construction (voici l’acrotère définition).

Cette surface correspond à la somme des superficies de tous les étages construits, fermés et couverts, avec la hauteur de plafond toujours supérieure à 1,80 m.

Elle se mesure à partir de l’intérieur nu des murs et ne prend pas en compte l’étendue des murs extérieurs, qu’il soit fabriqué en brique, en béton (voir le beton cellulaire), en verre, ou encore en pierre. Sans oublier que l’épaisseur des matériaux isolants doit être également déduite (voir celle du polystyrène).

La surface de plancher se décroche donc après la déduction des points suivants :

  • Les surfaces correspondent à l’épaisseur des murs (voir avec des briques pavés ou des parpaings) entourant les embrasures des portes et des fenêtres, donnant vers l’extérieur.
  • Les vides et les trémies (référant aux escaliers et aux ascenseurs).
  • Les surfaces de plancher d’une hauteur, sous plafond, inférieure ou égale à 180 cm.
  • Les surfaces aménagées pour le stationnement des véhicules, les rampes d’accès et les aires de manœuvre sont incluses.
  • Les surfaces des combles non aménageables, ou bien pour des activités à caractère commercial, artisanal, industriel ou encore professionnel.

Comment calculer la surface habitable pour un permis de construire ?

calcul surface habitable

Le calcul en question se procède en deux étapes précises.

  • Calculer les surfaces de plancher avant déduction

Pour calculer la surface de départ, celle avant d’être déduite, il faudra faire la somme de toutes les superficies qui correspondent effectivement à du plancher, c’est-à-dire, toutes les pièces en dehors du sous-sol et ainsi que toutes les surfaces closes par des menuiseries et ayant une toiture.

Puis, il va falloir encore compter les surfaces non isolées ou non chauffées. Ce n’est qu’après que certaines de ces surfaces pourront être déduites.

  • Reprendre les surfaces à déduire et les calculer

Après avoir calculé la surface de base précédente, il faudra maintenant déduire les surfaces suivantes pour avoir la SHAB :

  • Toutes les surfaces de plancher de hauteur sous plafond inférieure ou égale à 1,80m
  • Tes épaisseurs des murs, des cloisons, ainsi que leurs embrasures (connaissez la pierre de parement)
  • Les vides et trémies d’escaliers
  • Les marches d’escaliers et rampes d’accès
  • Les gaines et conduits de cheminée s’ils ont une hauteur moins de 1,80 mètre.
  • Toutes les surfaces de combles non aménagées et les sous-sols
  • Les garages et les remises
  • Les vérandas, chauffées ou non

Toutefois, les éléments suivants sont compris dans la surface habitable :

  • Tous les placards et les foyers de cheminées
  • Les locaux techniques et celliers, à condition qu’ils ne soient ni en combles ni en sous-sol
  • Les combles aménagés, bien évidemment avec hauteur plus de 180 cm

Qu’est-ce que l’embrasure d’une porte ?

Ce n’est autre qu’un espace évidé à l’intérieur d’un mur par l’établissement d’une crique. Autrement dit, c’est une ouverture dans un mur afin de recevoir une porte ou une fenêtre.