Sélectionner une page

Lors de la réalisation d’importants travaux énergétiques sur un bâtiment, il est essentiel de prendre en considération chaque détail de l’architecture. Ces détails ont souvent un impact considérable pour ce qui est de la réalisation des travaux. L’acrotère est une des particularités architecturales que l’on rencontre souvent ces derniers temps. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Et à quoi peut-il bien servir ? Allons tout de suite donner réponses aux question.

Qu’est-ce qu’un acrotère ?

A l’époque de l’Antiquité, les acrotères étaient fortement utilisés dans la construction des ornements pour les sommets des plus grands temples.

Pour l’architecture moderne, l’acrotère bâtiment est une installation qui prolonge les murs de façades jusqu’au toit-terrasse. Pour les plus grands bâtiments, il est généralement réalisé en béton. Mais il est tout à fait possible de trouver des acrotères en briques en forme de parpaing.

Cette installation est très prisée pour les travaux d’étanchéité d’un immeuble en assurant ce qu’on appelle le relevé d’étanchéité.

Cela permet de limiter les risques de dégât des eaux ou encore d’infiltrations d’eaux à partir des façades, assurant ainsi une protection pour les appartements se trouvant sur les parties supérieures des immeubles.

De nos jours, on peut souvent observer des maisons en bois avec des acrotères en bois au niveau de la toiture. Pour ce genre d’installation, il faudra veiller à choisir un matériau résistant pour être durable dans le temps.

acrotère

Les acrotères : Types et utilisation

On peut distinguer deux sortes d’acrotères : L’acrotère bas et l’acrotère haut.

Les acrotères bas ont une hauteur qui n’excède pas les 300 mm au-dessus de la surface de protection étanche. Ce type d’acrotère peut être fait en bloc à bancher avec des joints épais de mortier, fait en béton ou encore en terre cuite. Le béton est coulé sur place pour le remplissage.

Les acrotères hauts, quant à eux, ont une hauteur qui dépasse les 300 mm au-dessus de la protection étanche. Le béton est coulé sur la partie supérieure sans avoir besoin de joints de fractionnement.

Un mur d’acrotère est alors très utilisé pour :

  • Un maintien des fixations des garde-corps sur le toit-terrasse ;
  • Une dissimulation des différentes installations techniques ;
  • Une contribution au design et à l’esthétique de la maison ou du bâtiment ;
  • Une protection de la façade et du revêtement ;
  • Un soutien des échafaudages pendant les travaux de nettoyage et d’entretien, surtout pour les immeubles très hauts.

Les équipements d’installation pour les acrotères

L’eau de pluie peut être une source de tracas ! En cas d’infiltration, elle peut entrainer d’importants dégâts à l’intérieur d’un bâtiment. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, il est important de mettre en place un dispositif empêchant l’eau d’entrer surtout en présence d’une toiture plate.

Pour assurer une étanchéité maximale, il faudra installer des dispositifs de protection entre le relevé d’étanchéité et l’acrotère.

L’utilisation d’une couvertine

Une couvertine peut être mise en place pour optimiser la protection d’un bâtiment pendant les travaux. Ce genre de dispositif peut être en acier laqué par exemple, pour empêcher une infiltration d’eau.

Pour les couvertines en aluminium, la pose se fait au-dessus de l’acrotère pour assurer en plus une étanchéité contre les infiltrations d’eau, une protection contre les intempéries.

L’utilisation d’une bande de rive et d’une membrane armée

Outre l’utilisation d’une couvertine, la protection des acrotères peut se faire grâce à une membrane en bitume élastomère armée. La pose se fera allant de la base jusqu’à la partie la plus haute.

Ensuite, une bande de rive sera utilisée en guise de fixation des extrémités pour protéger les murs en cas de ruissellements.

L’utilisation d’une bande de solin

C’est également un revêtement extrêmement efficace pour assurer l’étanchéité des acrotères. Les plus utilisés sont les joints de solin en zinc, en plomb ou en mortier selon les besoins.

batiment neuf

L’acrotère : Un concept à adopter pour une construction sécurisée

Actuellement, on trouve l’acrotère que presque toutes les toitures plates. C’est un élément essentiel à la fois sur le plan esthétique et technique.

Sans la pose d’acrotères, les façades des plus gros œuvres de construction seront souvent sujet à des infiltrations d’eaux de pluie, impactant ainsi leur solidité. Comme on peut en constater, l’eau peut être destructrice.

Un immeuble victime d’un dommage régulier des eaux ne sera certainement pas durable dans le temps, pouvant être dangereux pour les occupants.

Afin de préserver la valeur de votre bien, il est important de faire une installation d’acrotères. Une fois l’installation faite, il ne faut surtout pas négliger l’importance d’un diagnostic d’étanchéité régulier pour évaluer son efficacité.

Pour ce genre de travaux, vous pouvez solliciter les services d’un professionnel pour assurer une réalisation dans le respect des normes de sécurité.