Pour habiller la terrasse et les allées, le pavé est un classique du revêtement pour votre extérieur. En plus d’être facile à entretenir, ses designs sont tout simplement élégants et classes. Certains le choisissent pour son esthétique, d’autres pour ses fonctions. Prix, usage ou types, découvrez toutes les facettes du pavé autobloquant (voir aussi les briques pavés et parpaings).

Quel est le prix d’un pavé autobloquant ?

Il existe une multitude de gammes pour les pavés autobloquants et les prix sont différents pour chacun. Le tarif peut varier en fonction du modèle de votre choix, les matériaux ou bien l’épaisseur du pavé. Les pavés autobloquants ont un avantage par rapport à d’autres revêtements de sol (comme le beton desactive). C’est la solution idéale pour rendre votre extérieur attirant et tout cela à moindre coût (voir aussi la voile d ombrage).

Les plus chers sont les pavés autobloquants en pierre, spécialement ceux en pierre naturelle. La fourchette de prix s’étend entre 10 à 30 € TTC le mètre carré et tout cela en dehors de la pose. Un devis vous sera remis sur le coût de votre sélection.

Pour vous référer, voici quelques fourchettes de prix de ces pavés autobloquants :

  • Pour le pavé en pierre naturelle : il faut compter environ 30 euros minimum le mètre carré, en fonction de la pierre choisie.
  • Pour le pavé en béton (voir le beton cellulaire) : le prix varie entre 20 à 50 euros le mètre carré.
  • Le pavé en pierre reconstituée, variant de 30 à 40 € le mètre carré.
  • Pour le pavé drainant : allant de 4 euros le mètre carré pour celui d’un pavé gazon, jusqu’à 50 euros le mètre carré pour les pavés drainants poreux. Il faut compter en moyenne 25 euros le mètre carré pour les autres modèles.
  • Et pour le cas des pavés autobloquants : à partir de 10 euros seulement le mètre carré.
  • Les autres types de pavés : pour le pavé lumineux, le prix peut aller jusqu’à 300 euros par mètre carré ; pour le pavé  en résine, le prix de départ est de 60 euros le mètre carré.

Tout sur la pose des pavés autobloquants

modèle pavé autobloquant

Comment poser des pavés autobloquants ?

La pose de pavés autobloquants requiert plus de technique et de précision car elle ne ressemble pas tout à fait à des pavés classiques. Néanmoins, elle n’est pas pénible. La pose peut très bien se faire sur un mortier que sur un lit de sable.

Mais avant toute réalisation, il est primordial de bien préparer le chantier : il faudra faire un plan à l’échelle de votre futur projet, puis calculer les quantités de matériaux dont vous aurez besoin.

La pose recommandée se fait surtout sur un lit de sable en suivant cet ordre :

  • La fondation ;
  • Le géotextile ;
  • Le lit de pose ;
  • Le pavé.

Pour le terrain meuble, posez vos pavés sur une couche stabilisée :

  • La fondation ;
  • La couche stabilisée ;
  • Le géotextile ;
  • Le lit de pose ;
  • Le pavé.

Quelle épaisseur de sable pour poser des pavés ? Quel type de sable pour poser des pavés ?

  • Avant toute pose, il faut mettre en place une couche de base (comme le tout-venant, le gravier-sable ou autres) en accord avec le type de terrain. Pour les parties piétonnes, le soubassement est d’une épaisseur d’à peu près 20 cm, tandis que dans les parties où les véhicules circulent, l’épaisseur doit être de 30 à 40 cm. Puis, il sera compressé par vibration. La couche de base doit être plate et les creux existants doivent être remplis par le lit de pose.
  • Au-dessus de la couche de base compactée, il faut dresser le lit de pose avec du sable pilé de 0 à 5 mm sur 4 à 5 cm d’épaisseur, en égalisant suivant le profil. Il ne faut pas compenser les défectuosités du soubassement avec les matériaux du lit de pose (voir le polystyrène).
  • Le pavage et le terrain devraient s’accorder. Il est nécessaire de respecter le décalage des joints qui doit être de 3 mm en moyenne. Cette différence minimum doit être respectée pour les pavés équipés de saillies d’écartement. La pose se fait généralement sur le pavé, de manière à ne plus marcher sur le lit de pavage.
  • Si la mise en place des bordures n’est pas nécessaire, il faudra prévoir une butée en béton en guise de délimitation.
  • Pendant que la pose avance progressivement, il faudra remplir les joints avec du sable pilé entre 0 à 5 mm.
  • La surface doit être absolument impeccable. La compression est faite d’une plaque vibrante avec un mouvement constant de l’extérieur vers l’intérieur, jusqu’à ce que le pavage soit solide. Il est important de ne pas insister sur les couches pour ne pas abîmer les pavés protégés par les maillets en caoutchouc, afin qu’il soit bien carrossable.

Pour la pose des grandes surfaces supérieures à 20 m² :

Au-dessus de la sous-couche, il est utile de mettre une couche stabilisée faite de sable et de ciment, 1 volume de ciment pour 7 de sable compris entre 5 à 10 cm ; et poser les pavés sur un lit de sable allant de 4 à 5 cm d’épaisseur.

Quel pavé autobloquant choisir ?

exemple pavé autobloquant

Désormais, il existe de multiples choix de pavés autobloquants, s’adaptant à tous les types d’embarras : taille, écologie, perméabilité, couleur, matière, ce sont tous des revêtements faciles d’entretien, avec un prix très raisonnable et adapté à tous les budgets, même les plus petits budgets. Privilégiez les pavés dotés d’une bonne couche de sable et de quelques étages de maillet en caoutchouc, afin qu’il soit bien carrossable.

Il existe différentes couleurs de pavés, vives ou pastelle. Vous pouvez donc avoir le choix. Certaines personnes optent pour le mixage de couleur afin de leur pavés plus originaux.

Quel est le poids d’un pavé autobloquant ?

Avec une dimension de 110 mm x 110 mm x 60 mm, le poids moyen d’un pavé autobloquant est de 1,6 kg par pièce, dont un mètre carré peut peser environ 100 kg.