Un télérupteur fonctionne comme un simple interrupteur, mais contrairement à ce dernier, il permet de personnaliser le branchement électrique dans une maison. Ce type d’appareil propose des commandes pratiques et centralisées pour l’éclairage d’un logement. Il rend facile l’installation électrique, surtout quand les points d’éclairage sont situés à divers endroits. En plus d’être pratique, le télérupteur permet aussi de faire plus d’économie sur votre facture d’électricité.

Comment ça marche un télérupteur ?

Quand utiliser un télérupteur ? 

En principe, le télérupteur est une autre alternative à un interrupteur va-et-vient. En effet, il permet d’activer ou de couper un circuit électrique depuis des points différents d’une maison. Cela, grâce à des dispositifs appelés « boutons poussoirs ». Le principal objectif d’un télérupteur c’est de relier et éteindre en même temps les interrupteurs d’une habitation. Dans un schéma électrique, ce dispositif est représenté par le sigle « TL ».

L’installation d’un télérupteur n’est pas obligatoire pour toutes les maisons. Toutefois, il peut être plus pertinent dans certaines situations. Dans le cas par exemple d’un raccord d’électricité entre  deux ou plusieurs points de commande, lorsque ces derniers sont installés à une longue distance. Contrairement au « va-et-viens », le télérupteur permet de relier jusqu’à 15 interrupteurs. Avec cet outil, il suffit d’appuyer sur un bouton pour allumer les lampes des couloirs avant de traverser. Lorsque vous êtes passé, un seul clic vous permet également d’éteindre les éclairages.

Pourquoi un télérupteur ne fonctionne pas ? 

Normalement, le télérupteur fait un petit clac lorsqu’on actionne le bouton poussoir. C’est le signe que le dispositif marche. Cependant, comme tous les éléments électriques, il se peut aussi que le télérupteur tombe en panne. En fait, cet appareil présente quelques inconvénients notamment :

  • Une installation complexe : la pose d’un télérupteur nécessite la maîtrise de certaines aptitudes ;
  • La nécessité des travaux importants de câblage et d’électricité ;
  • La complexité du diagnostic en cas de panne.

Pour toutes ces raisons, il est donc conseillé de contacter un spécialiste lorsque vous constatez un mauvais fonctionnement ou une panne.

En attendant l’arrivée d’un professionnel, voici quelques astuces à savoir pour détecter les problèmes de votre télérupteur :

  • Si votre télérupteur fonctionne manuellement et qu’à chaque fois que vous poussez un bouton, il disjoncte, vérifiez l’isolement des fils électriques et des raccordements de votre dispositif dans les boîtes de dérivation ;
  • Si le vous trouvez que le problème vient d’un bouton-poussoir, vous pouvez le réparer comme un simple interrupteur ;
  • Si le dispositif vibre dans le tableau électrique, cela peut être un signe qu‘un bouton d’un des appareillages muraux est coincé ;
  • Lorsque toutes les commandes d’éclairages ne fonctionnent pas et qu’il n’y a pas de petit « clac », vérifiez les dispositifs de protection comme le divisionnaire et le différentiel. Dans ce cas, il est peut-être aussi temps d’acheter un nouveau télérupteur.

Pour savoir quel est le rôle d’un télérupteur et comment ça marche ? Découvrez plus de conseils.

Quel type de télérupteur ?

Les différents types de télérupteur

Sur le marché, on trouve différentes catégories de télérupteurs ou commandes de l’éclairage. Toutefois, ce sont ceux qui sont dotés d’une minuterie qui sont les plus conseillés par les professionnels. Cela, parce qu’ils permettent de faire plus d’économies d’énergie.

Parmi les types de télérupteurs, on peut citer par exemple :

  • Le télérupteur unipolaire : comme son nom l’indique, ce matériel électrique permet de couper seulement une pôle, c’est-à-dire, la phase
  • Le télérupteur bipolaire : c’est plus sécuritaire, car il offre la possibilité de débrancher tous les appareils électriques d’une habitation ;
  • Le télérupteur modulaire : ce dispositif est très pratique, car on peut le raccorder directement dans le tableau électrique ;
  • Le télérupteur encastrable : il se met dans la boîte de dérivation de votre circuit électrique. C’est l’appareil idéal pour les pièces qui sont situées loin du tableau électrique.

Quelle position télérupteur ?

Le branchement d’un télérupteur change en fonction de sa catégorie. Mais en général, il y a deux façons de l’installer :

  • L’installation dans le tableau électrique : cette technique convient pour les télérupteurs modulaires. Il s’agit de brancher le matériel en fin de rangée, sur un rail DIN (un support mécanique des appareillages électriques). Ainsi, le matériel est donc relié à distance avec les boutons poussoirs du logement pour permettre d’allumer ou d’éteindre les éclairages.
  • L’installation dans une boîte de dérivation : c’est destiné pour les télérupteurs encastrables. Cette boîte électrique est installée en aval du tableau électrique. Elle a pour but de réunir les connexions d’un circuit électrique afin de centraliser les commandes de tous les appareils électriques. Avec ce procédé, le télérupteur est donc situé plus près des éclairages.