Single Post

Comment je planifie mon potager ?

 Le jardinage est une sorte de méditation pour moi et une grande partie de ce que j’aime faire les week-ends. Il fallait que je partage avec vous. Il était définitivement temps de partager comment je planifie mon potager et ce que j’ai planté.

 

La construction du potager

Il y a trois ans, j’avais creusé la moitié de ma cour pour la transformer en jardin potager. J’ai choisi cet emplacement parce qu’il bénéficie de la meilleure lumière le matin et un peu l’après-midi, car il est orienté à l’est. Je n’aime pas qu’il soit très proche du trottoir et d’un carrefour très fréquenté, mais c’est le seul endroit dont nous disposons. Si vous plantez près d’une rue ou d’un trottoir, assurez-vous de vraiment bien laver vos produits quand vous les mangez.

Mon mari a construit nos lits de plantation avec des planches de cèdre qui font 8 pieds de long par 6″ de haut. Si vous fabriquez les vôtres, n’utilisez surtout pas de bois traité ! Vous courriez le risque que les produits chimiques utilisés, quels qu’ils soient, s’infiltrent dans votre nourriture. 

Au total, mon potager mesure 16′ x 4′. Ce n’est pas énorme, mais ça fait le travail ! Cette année, je vais également m’essayer à plus de jardinage en conteneurs pour les poivrons, les jalapeños et les pommes de terre.

Une fois que les lits ont été construits et que j’en ai retiré les grosses roches, j’ai complété la terre existante avec de la terre enrichie de compost et de l’engrais.

 

Préparation et planification

J’ai commencé à utiliser un cahier aléatoire pour noter ce que j’ai planté, où je l’ai acheté et toute autre info pertinente.

J’utilise également ce carnet pour esquisser l’endroit où je veux planter chaque légume. Dans notre région, nous ne pouvons pas tout planter en même temps parce qu’il ne fait pas assez chaud au printemps. Pour cette raison, je fais du jardinage progressif et je plante au fil des saisons. C’est pourquoi il y a toujours des espaces libres dans mon jardin.

Le dessin m’aide aussi à attribuer de l’espace aux plantes et à les faire tourner. La rotation des cultures permet à une plante de ne pas épuiser tous les nutriments d’un même sol. De plus, certaines plantes dégagent des nutriments, alors je les fais circuler. En hiver, je plante du trèfle parce que cela réintroduit de bons éléments nutritifs dans le sol !

Recent Posts