Il n’y a rien de pire qu’une humidité élevée dans votre maison ! Les fenêtres fuient, les murs commencent à moisir, les odeurs commencent à apparaître… Bref, les problèmes s’accumulent. Pire encore, ce genre de nuisance peut même causer des problèmes de santé aux personnes vulnérables. Comment éviter ces désagréments ? 

 

Quels sont les problèmes liés à l’humidité dans la maison ?

 

Les dommages causés par l‘humidité sont multiples : 

  • formation de taches de moisissures sur les murs ;
  • condensation qui dégrade les supports (murs, meubles, linge de maison, etc.) ;
  • dégradation des murs et atteinte à l’intégrité du bâtiment (infiltration au sous-sol) ;
  • détérioration de la structure de la maison (poutres, charpentes, etc.) ;
  • apparition de traces de salpêtre ;
  • détérioration de la qualité de l’air.

Les conséquences d’une humidité intérieure élevée sont très graves pour la santé de la maison et des occupants. Les conditions sanitaires du logement peuvent être remises en cause. C’est pourquoi nous devons répondre rapidement aux problèmes de cette nature. 

 

Quelles sont les solutions permettant de lutter contre l’humidité ?

 

Il existe plusieurs solutions permettant de lutter contre l’humidité dans un logement, à savoir la ventilation, l’usage d’absorbeur d’humidité pour la maison.

 

La ventilation active

Lorsque vous constatez un problème d’humidité dans votre logement, vous devez tout de suite penser à le ventiler. D’après l’OQAI (l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur), une bonne ventilation, c’est ouvrir les fenêtres au moins 10 minutes par jour. Cela permet d’éliminer les polluants et de réguler l’humidité de la maison. Le mieux c’est d’installer une ventilation automatique VMC simple flux ou double flux. Avec une ventilation continue dans la maison. Il est peu probable que des problèmes de qualité de l’air et d’humidité se produisent. 

 

Les absorbeurs d’humidité

  • Les absorbeurs chimiques d’humidité : la ventilation n’est généralement pas suffisante pour rétablir le niveau d’humidité à l’intérieur de la maison. Il convient aussi d’installer des absorbeurs chimiques dans les pièces les plus abondées. Cette solution est parfaitement idéale pour les pièces difficiles à aérer, comme les caves ou les buanderies. Utilisez des sels minéraux (généralement du chlorure de calcium) afin d’absorber l’humidité de l’air ambiant. La plupart des absorbants chimiques sont rechargeables (exemple : Seko, Uhu, AirMax, etc.), alors que d’autres peuvent fonctionner plusieurs mois. Ces absorbeurs d’humidité se déclinent en plusieurs tailles et coloris, certains sont parfumés, d’autres sont plutôt discrets. Un absorbeur chimique coûte 7 à 20 euros, selon sa capacité et le remplissage nécessite 5 à 10 euros.
  • Les absorbeurs chimiques électriques : pour les pièces avec de grandes surfaces ou de hauts plafonds, les absorbeurs chimiques se saturent rapidement. Il convient alors d’installer un absorbeur électrique, aussi appelé déshumidificateur (exemple : Murprotec, De’longhi, Qlima, Rowenta, Airasec , Olimpia Splendid, etc.). Il est installé sur le mur de la pièce pour extraire l’air, filtrer et éliminer l’excès d’humidité, et éliminer 50 % d’humidité. C’est le taux auquel l’air intérieur se présente comme le plus sain.