Dômes du LOT


On rencontrera aussi deux dômes sur le causse
chacun ayant son charme
et son originalité technique.

C'est un champignon du genre "Bolet tête de nègre" qui a poussé là sous les arbres, une coupole posée sur des parois verticales, un petit home bien douillet.

La structure de la coupole est des plus simples: des montants qui rayonnent depuis le sommet en décomposant la demi-sphère en "tranches d'orange".
Comment réaliser des montants courbes ? En s'inspirant de Philibert Delorme. Un assemblage sandwich de planches de faible longueur, ici retaillées dans leur largeur en suivant le rayon de courbure


Un pilier central en galets
soutient la structure du plancher


Non loin de là, moins intimiste et plus spectaculaire trone un géodésique de près de 12 mètres de diamètre que son constructeur habitant n'échangerait pas pour un autre modèle.
Une structure de bois légère et aérienne tisse son rythme sur le ciel.
Un unique espace bulle.
Une toile (bidim) agrafée sur l'extérieur et une projection de polyuréthane forment la coque isolante et étanche. La mousse a créé un décor marbré à l'intérieur, rien à rajouter.
Un grand arc de cercle de double vitrages se déploie pour la vue du paysage.
Pour Jean-Michel un géodésique est une architecture statiquement géniale et rapide à construire. Mais son métier ne lui laissant que peu de temps, ce dôme a été élaboré par à coups, il est toujours en aménagement.

On aime ou on aime pas
Le sommet du dôme a été soulevé. Portée par un pilier central, comme une main métallique en offrande, une petite chambre au-dessus des arbres s'ouvre sur le ciel.
 Fermer    

 ARCHILIBRE: Accueil/ Menu