Autoconstructions à Costo Caoudo

25 années d'occupation du lieu et d'autoconstructions ont façonné Costo Caoudo
La cabane de Nanette et Damien avec une construction plus élaborée en cours
En fait la première habitation posée sur le lieu : une roulotte aujourd'hui englobée dans ses divers bourgeonnements
Imaginez un matériau léger, souple, étanche, résistant, insensible à l'eau et au soleil, gris sur une face et réflecteur sur l'autre, qui se plie, se découpe facilement au ciserau ou au cutter, que l'on peut clouer ou agraffer
un matériau que l'on peut utiliser pour l'étanchéité de son toit, pour conduire l'eau, comme réflecteur solaire, et pour des raccords, divers petits détails ou décors
et souvent gratuit ou très peu cher

j'ai cité
la plaque offset
elle a été abondamment utiliée à Costo et ailleurs...
et masquée par du bois

Inipi

La cabane de Robinson :
années 80 avec bardeaux de fabrication locale
et années 2000

 
 
   

L'atelier de travail du bois :
un double zome 8
 
Haut de page Page suivante