Une maison attirée par les abeilles et invitée par les fleurs


Ce bout de terrain à flanc de montagne ne pouvait être qu'un endroit favorable: un vieux rûcher occupait les lieux.
C'est ce qu'a pensé Alain en l'achetant.
Un jardin a bientôt vu le jour sur les terrasses étroites.
En s'enfonçant dans la végétation voila la découverte d'un petit emplacement, un renfoncement dans la pente, peut-être un ancien enclos pour quelques brebis. Quel beau nid pour une serre solaire, bien ensoleillée sur l'avant et appuyée à l'arrière contre le rocher.
Sitôt pensé, sitôt une construction entreprise, un bel espace très vitré pour les plantes et les fleurs
Elles ont tant aimé qu'elles ont invité Alain et Brigitte à partager cet espace. Et comme ils habitaient une petite maison sombre et froide en hiver dans le hameau en contrebas, ils n'ont pas hésité longtemps.

Depuis l'espace a évolué, une fille est née et des ailes ont été ajoutées pour les chambres, les plantes sont toujours abondantes, elles se répartissent dans la maison et jouent le rôle de cloisons.
Qui a dit solaire?
La lumière est ici abondante, les relations au soleil des plus directes, le sol et le rocher sont là pour conserver un peu de chaleur.
Les finances légères n'ont permis que le simple vitrage, des stores peuvent les protéger d'un soleil trop présent, mais c'est rare de les voir abaissés.
L'eau chaude est fournie par un panneau solaire, l'électricité par des cellules photovoltaïques, un poële à bois assure le chauffage en hiver, l'eau provient du captage d'une source, les jardins fournissent une bonne part de nourriture, la vue sur la montagne est belle et les voitures ne perturbent pas le chant des oiseaux car seul un chemin piétonnier arrive jusqu'à cette maison serre.
Que demander de plus?
Même le cheval est bien logé dans sa grange bardée de bois et couverte de chaume
On grimpera de nouveau par ce chemin à peine visible dans les fougères pour arriver à l'
étape suivante.