Horreos géants
 
     Les horreos galiciens peuvent être soutenus par un bon nombre de piliers selon leur longueur.

     Mais voici les quatre plus grands, les géants.

     Qui possède le record ??


Carnota
 

    Avec ses 34,76 mètres de long et 1,90 mètres de large, le horreo de Carnota possède 22 paires de pieds et 3 portes.

    I l s'enorgueillit, parait-il, d'être le plus grand du monde.
    Publicité mensongère?

     Cause à son accès  facile et près de la route traversant le village, il est le plus visité et peut-être le plus esthétique


Lira



     Moins visité  car en haut du village,  le horreo de Lira lui ressemble étangement.
     Peut-être un peu plus long, mais de peu,, il a le même nombre de pieds.
     Pas étonnant ! Il y avait rivalité entre ces 2 paroisses voisines.


     Ces horreos ont été construits au XVIIe siècle en deux fois. A l'origine moins longs et égaux.
     Mais une paroise l'a agrandi en ajoutant des pieds, et l'autre l'a imité aussitôt.


Araño



     Voilà un concurent sérieux, le horreo de Araño.
     Situé dans une propriété privée, il n'invite pas à la visite.

     Avec une longueur de 37,05 mètres il est plus grand que les deux autres, de 3 mètres environ.
     Par contre il n'a pas de pieds mais un socle maçonné pas très esthétique dans lequel il y aurait une possibilité de stockage supplémentaire.


 


Poio

  
     Situé près du monastère (qui vaut une petite visite), le horro de Poio est sensiblement différent des 3 autres.

    Sa longueur n'est que de 33,46 mètres mais avec une largeur de 3,37 mètres, il est le horreo qui offre le plus grand volume de stockage.

    Avec une telle largeur, il a été nécessaire de lui donner comme appui non pas des paires mais des triplets de piliers, sur 17 rangées.
     Et donc avec un total de 51 piliers, il dépasse ceux de Carnota et de Lira qui n'en ont que 44.



Alors, qui est le champion ?
     J'aurais tendance à les éliminer tous les quatre. Pouquoi ?
    
Ces horreos géants appartenaient aux églises qui, en échange de quelques prières, étaient friandes des biens matériels.
    Tous les agriculteurs des environs devaient leur donner une part de leur récolte. Largement de quoi payer les constructeurs de cet édifice.
   Et pour stocker les récoltes suivantes.
   Il en fallait de l'espace pour contenir tous ces trésors !!

Retour : Horreos Retour : Tradition
Accueil / Menu